Marcel Gottofrey joueur d'échecs amateur

FIDE Tournoi des candidats 2020


 

 

 

 

La FIDE a tranché: la suite du Tournoi des Candidats est reportée au printemps 2021!

En l'absence persistante de nouvelles de la part de la FIDE, un nouveau report  dudit Tournoi des Candidats 2020 était à prévoir. Et ce sont différents motifs, surtout ceux liés au COVID-19, qui ont contribué à faire durer le suspens. Ceux qui voudraient en savoir davantage à ce sujet peuvent se pencher à loisir sur la presse échiquéenne spécialisée.

En admettant que ce prestigieux tournoi puisse reprendre ses droits au printemps, on peut aussi partir de l'idée que le futur challenger pourra se mesurer au tenant du titre mondial, GM Magnus Carlsen au mois de novembre ou décembre 2021.

Une telle interruption de tournoi n'est bien évidemment pas sans conséquences sur la préparation à laquelle les protagonistes sont astreints. Et ils se doivent de gérer leur carrière de telle façon à être en forme optime au bon moment. À l'heure actuelle en tout cas, tous les participants qui ont pris part aux sept premières rondes reprendront les hostilités au moment voulu.

D'autres nouvelles suivront ici en temps opportun.

17.10.2020


Finalement, la suite du Tournoi des Candidats a une fois de plus été reportée...

Ainsi en a décidé la FIDE. Un bref commentaire suivra demain, le 17 octobre.

16.10.2020


En attendant la reprise du Tournoi des Candidats...

Nous restons toujours dans l'attente d'autres informations au sujet de la reprise du tournoi mais elles ne sauraient tarder...

En attendant, après plusieurs mois "d'abstinence", l'élite mondiale du Jeu d'Échecs reprend enfin du service devant l'échiquier ("am Brett") car aujourd'hui débute un tournoi "sur invitation" en Norvège, avec notamment Magnus Carlsen, Fabiano Caruana, Alireza Firouzja. Avec de belles batailles en perspective!

05.10.2020


Enfin une date: le 1er novembre 2020!

Cependant, nous restons encore dans la vive attente du nom de l'une des deux villes sélectionnées dans laquelle le Tournoi FIDE des Candidats 2020 se poursuivra à partir de la 8ème ronde.

14.09.2020


Décidément, notre patience est mise à rude épreuve...

La FIDE reste toujours dans l'attente d'offres en vue de la poursuite du Tournoi des Candidats 2020, qui, comme vous le savez déjà, à été interrompu à "mi-parcours" à cause du COVID-19. Au rythme où vont les choses, il n'est pas exclu qu'il faille attendre le terme de l'année pour connaître enfin le nom de celui qui aura l'honneur d'affronter le redoutable et "invincible" GM Magnus Carlsen, tenant du titre mondial.

À tout bientôt pour d'autres nouvelles et si possible d'une date pour la reprise des "hostilités"!

24.08.2020


Et pendant ce temps, pendant cette bien longue attente...

la FIDE travaille d'arrache-pied pour permettre au Tournoi des Candidats 2020 d'entamer sa seconde phase, soit à partir de la huitième ronde. Les sept premières, comme vous le savez, sont d'ores et déjà jouées. Une date précise n'est pas encore connue, toutefois ce tournoi devrait pouvoir se poursuivre en septembre ou en octobre. La FIDE est en train d'examiner de très près les différentes possibilités viables s'offrant à elle.

27.06.2020


8ème ronde (26.03.2020) (?) : Continuation en fonction de la situation (COVID-19)

Selon les dernières nouvelles communiquées par la FIDE, la seconde partie de ce passionnant Tournoi des Candidats 2020 devrait pouvoir débuter vers fin août, afin que le match – "combat singulier" – pour le titre de Champion du Monde puisse encore avoir lieu en novembre ou en décembre de cette année. À défaut, il serait malheureusement reporté à l'année prochaine, et ne pourrait se tenir que plusieurs mois après le terme du Tournoi des Candidats. En effet, un duel au sommet exige une préparation bien spécifique...

23.05.2020

Alors, à tout bientôt j'espère!

26.03.2020

Dernières nouvelles : À cause de l'épidémie du Coronavirus, le Tournoi des Candidats 2020 est suspendu. La date de reprise des hostilités n'est pas encore connue. Toutefois, les résultats obtenus par les joueurs lors du premier tour leur restent acquis.

Étant donné que même les deux leaders Nepomniachtchi et Vachier-Lagrave ont chacun égaré 2,5 points au cours des sept premières rondes, tout est encore possible dans ce Tournoi des Candidats 2020. Le suspens demeure dès lors intact.

Résultats de cette 8ème ronde :

Caruana - Vachier-Lagrave : 

Hao - Ding :

Nepomniachtchi - Giri : 

Alekseenko - Grischuk : 


 

7ème ronde (25.03.2020)

Caruana - Hao : 1/2 - 1/2

Et Maxime Vachier-Lagrave gagne de belle manière sa partie contre Ian Nepomniachtchi : 1 - 0 ! Et prend du coup la tête du classement général provisoire à égalité de points avec "Nepo" ! Chacun d'eux compte maintenant 4,5 points sur 7 parties.

Ding - Alekseenko : 1/2 - 1/2

Giri - Grischuk : 1/2 - 1/2

Vachier-Lagrave a même augmenté son avantage. Mais la partie n'est pas gagnée pour autant car on n'est jamais complètement à l'abri d'erreurs ou de surprises.

Et maintenant c'est au tour de Vachier-Lagrave de se plonger dans la réflexion : 21 minutes! Il ne s'attendait peut-être pas forcément au dernier coup 18. ... c5 - c4 joué par Nepomniachtchi. En tout cas, bien malin celui qui parvient à émettre le juste pronostic relativement à l'issue de ce combat. Et l'enjeu est de taille entre les deux premiers du classement général provisoire. Maxime vient de roquer : 19. 0 - 0. Et il a même pris l'avantage sur "Nepo". Toutefois, la partie est encore loin d'être terminée.

Après 31 minutes (!) de réflexion, "Nepo" lève la tension au centre en jouant 18. ... c5 - c4. Une décision pas facile à prendre. Il s'est sans doute rappelé du précepte du génial Wilhelm Steinitz (1836 - 1900), premier Champion du Monde : "Il faut toujours tenir compte du fait que les pions ne peuvent reculer."

Ding enregistre un léger avantage à son actif contre Alekseenko, mais en l'espèce rien de concret ou de décisif.

Grischuk réfléchit depuis bientôt 30 minutes à son 10ème coup. Une nouvelle crise de temps de sa part semble d'ores et déjà programmée. En tout cas, une lutte intense est en train de se dessiner entre lui et Giri. Grischuk se demande certainement à présent s'il faut prendre le pion d3 "en passant" (11. ... e4 x d3 e.p.) ou s'il doit éloigner sa Dame menacée par le pion d4. Et Grischuk, comme préconisé par l'ordinateur, a opté pour le meilleur coup, soit pour ladite prise en passant.

N.B. : La prise "en passant" n'est possible que si le pion ainsi prenable a avancé en une seule fois de deux cases et est ainsi arrivé à la même hauteur qu'un pion adverse se trouvant directement à côté de lui. Toutefois, la prise en passant doit s'effectuer immédiatement ; elle ne peut pas être précédée par un ou par plusieurs autres coups. Souvent, le choix s'avère difficile à faire : faut-il, ne faut-il pas? Raison (aussi) pour laquelle Grischuk a si longuement réfléchi.

Et "Nepo", en joueur averti et attentif, réfléchit longuement face à Maxime. Et Maxime sacrifie maintenant son pion a3. Affaire à suivre.

Grischuk a une bonne position contre l'Anglaise jouée par Giri.

Et une approche très accadémique entre Ding et Alekseenko.

Hao joue la Défense Russe contre Caruana. Et les Dames sont d'ores et déjà échangées. Cette partie, c'est un peu comme un serpent sans venin ou un lion sans griffes... Il faudra beaucoup d'imagination, tant à Caruana qu'à Hao, pour tenter de gagner.

Entre Vachier-Lagrave et "Nepo", et comme il fallait s'y attendre, c'est la Française Winawer qui est à l'honneur. Belle lutte en perspective! Et Maxime, tout comme l'avait déjà fait Nepomniachtchi dans la précédente partie, ne joue pas l'agressif et l'usuel 7. Dd1 - g4, mais 7. h2 - h4.

Et c'est parti! Et la confrontation Vachier-Lagrave - Nepomniachtchi constitue manifestement le plat de résistance de cette ultime ronde du 1er tour. Et à partir de la huitième ronde, on remettra tout ça mais avec les couleurs inversées. Ainsi, pour des raisons d'équité, chacun joue deux fois contre le même adversaire, une fois avec les blancs (avantage du trait), et une fois avec les noirs.

Résultats de cette 7ème ronde :

Caruana - Hao 1/2 - 1/2

Vachier-Lagrave - Nepomniachtchi : 1 - 0

Ding - Alekseenko : 1/2 - 1/2

Giri - Grischuk : 1/2 - 1/2


 

6ème ronde (23.03.2020)

La 7ème ronde aura lieu le mercredi 25 mars, à midi. Alors, à tout bientôt!

Au classement général provisoire au terme de la sixième ronde, Ian Nepomniachtchi est toujours seul en tête avec 4,5 points, devant Maxime Vachier-Lagrave, 3,5 points. Demain : jour de repos!

La victoire de l'expérience : Giri a finalement remporté cette partie. S'il avait fait preuve d'un peu plus de sagesse, Alekseenko aurait pu obtenir le partage des points. Mais il n'a pas démérité pour autant.

Alekseenko et Giri s'adonnent aux "heures supplémentaires" : ils en sont à leur 88ème coup! Selon l'ordinateur, Giri a une position gagnante, mais la partie n'est encore pas gagnée pour autant, bien que son dénouement soit proche.

Dans leur finale de cavaliers et de pions, Alekseenko tente encore d'arracher la "nulle" face à Giri. Ce dernier a un pion de plus.

Hao et Vachier-Lagrave : 1/2 - 1/2 ! Maxime a donc réussi à sauver l'essentiel. Bravo! Hao, qui était bien plus proche de la victoire, peut par contre nourrir quelques regrets.

Grischuk et Caruana ont finalement partagé les points : 1/2 - 1/2 !

Entre-temps, Giri a repris l'avantage.

En finale, Hao a repris l'avantage sur Vachier-Lagrave. Toutefois, ce dernier peut encore, s'il joue de manière extrêmement précise, espérer à parvenir au partage des points.

Alekseenko et Giri semblent s'acheminer vers un partage des points. Alekseenko tente encore de jouer pour le gain mais Giri veille au grain.

Vachier-Lagrave se bat comme un lion contre Hao et a rétabli la "parité"!

Et "Nepo" gagne contre Ding, et reste seul en tête de ce tournoi des Candidats.

Nepomniachtchi bénéficie maintenant d'une position gagnante contre Ding, et ce n'est là plus qu'une question de temps. Ding ne pourra en principe plus inverser la tendance car il n'y a plus que très peu de pièces sur l'échiquier.

Caruana, contraint à un jeu passif, souffre contre Grischuk. Et ce dernier ne dispose plus que de deux minutes (+ suppléments) pour effectuer ses dix derniers coups avant le 1er contrôle de temps. D'aucuns pensent à juste titre que Caruna devrait pouvoir exploiter la crise de temps de Grischuk. La théorie c'est bien, mais la pratique c'est autre chose. Caruana, tout comme les autres protagonistes, y ont certainement déjà pensé, mais il est difficile de vouloir tendre un piège même subtil à Grischuk, qui est parfaitement au fait de toutes les exigences inhérentes à sa position. Le célèbre GM Samuel Reshewsky se trouvait aussi tout le temps en Zeitnot.

Hao, malgré l'échange des Dames, a pris un léger avantage mais durable sur Vachier-Lagrave. Et Hao a encore accru son avantage. Mais Vachier-Lagrave n'a encore pas dit son dernier mot. Il sait lutter et se faire mal, Maxime!

Et "Nepo", l'Homme en forme du moment, maintient son avantage face à Ding. Mais Ding saisit sa seule contre-chance et tente d'amorcer une attaque de mat en "g2", ce qui contraint "Nepo" à quelque réflexion.

La partie entre Grischuk et Caruana est égale, mais, comme d'habitude, Grischuk se retrouve une nouvelle fois en crise de temps. Nous sommes au 24ème coup. Et pour jouer les coups restants jusqu'au contrôle du temps au 40ème coup, Caruana dispose encore de 1 h 40 min., tandis que Grischuk, lui, ne dispose plus que de 15 minutes!

Et "Nepo" a pris l'avantage sur Ding, mais rien n'est encore dit, malgré le terrifiant "pion passé" de Nepomniachtchi en b6. Mais Ding ne dispose en l'espèce plus de cavaliers lesquels sont considérés comme les meilleurs bloqueurs de pions passés. Et dès qu'il faut mobiliser une pièce lourde à cet effet, soit Dame ou Tour, c'est gentiment mais sûrement le début de la fin. Ding, effectivement, emploie une Tour pour contenir l'avance de ce pion passé (isolé) en b6, et le verdict de l'ordinateur ne se fait pas attendre : "much better" en faveur de "Nepo". Ce n'est encore pas décisif, mais Nepomniachtchi se met à jouer un peu comme Anatoly Karpov, en ce qu'il érige une redoutable batterie de pièces lourdes : Tb1, Tb2, Db3. Et dès à présent, Ding est confiné en défense. Et "Nepo", "Maillot Jaune"  (leader) de ce Tournoi des Candidats 2020, n'en demande pas mieux.

Une nouvelle crise de temps (Zeitnot) est en vue pour Grischuk ; il concède déjà plus d'une heure de retard sur Caruana à la pendule. Et nous n'en sommes qu'au 19ème coup.

Et Ding fait jeu égal avec Nepomniachtchi, le leader de ce tournoi. Affaire à suivre.

Vachier-Lagrave joue à nouveau "sa" Défense Grünfeld mais cette fois-ci contre Hao. Ce qui caractérise la Grünfeld, c'est l'imposant centre de pions des blancs. Et c'est justement ce centre de pions que les noirs sont appelés à combattre. Tout un programme!

Et c'est également la Partie Espagnole (Ruy Lopez) qui est à l'honneur entre Nepomniachtchi et Ding.

Tandis qu'Alekseenko et Giri jouent la Partie Italienne (Gioco Piano). Cette ouverture, l'une des plus anciennes, est toujours en vogue, et à tous les niveaux, que ce soit chez les amateurs comme chez les professionnels. Et Giri semble tout autant expert qu'Alekseenko dans le traitement de l'Italienne.

Grischuk et Caruana se lancent dans une ligne bien connue de la Partie Espagnole. Et la position, "forcément", est encore égale.

Et c'est parti!

Elle débutera à midi!

Résultats de cette 6ème ronde :

Grischuk - Caruana : 1/2 - 1/2

Alekseenko - Giri : 0 - 1

Nepomniachtchi - Ding : 1 - 0

Hao - Vachier-Lagrave : 1/2 - 1/2


 

5ème ronde (22.03.2020)

6ème Ronde : demain, à midi ! Alors, à demain !

"Nepo" est maintenant seul en tête de ce Tournoi des Candidats 2020 avec 3,5 points sur 5.

Et la partie Grischuk - Hao se termine également au havre de la paix : 1/2 - 1/2 !

Giri - Caruana : 1/2 - 1/2 ! Caruana, montrant quelques signes d'impatience, a pour ainsi dire évité le pire.

Nepomniachtchi vient de gagner sa partie contre Hao, sur abandon! Ce "jet de l'éponge" semble tout de même quelque peu prématuré ; Hao aurait bien pu encore jouer quelques coups car une telle finale doit être jouée de manière précise de part et d'autre. Quoi qu'il en soit, "Nepo" s'est montré persévérant et il a été récompensé.

Et la "parité" est à nouveau rétablie entre Giri et Caruana. Giri n'a pas trouvé les meilleurs coups.

"Nepo" vient aussi de prendre l'avantage sur Hao! Après une accalmie, les événements se précipitent!

Giri vient de prendre l'avantage sur Caruana!

Et les autres trois parties restantes sont encore en cours. Elles sont toutes assez équilibrées et risquent encore de durer un bon bout de temps, avec une assez grande probabilité qu'elles se terminent elles aussi par le partage des points. À moins que l'un ou l'autre des joueurs ne commette une erreur. Mais à un tel niveau de jeu, les "gaffes" se font bien rares. Cela étant, les joueurs s'efforcent de jouer pour le gain, mais pas non plus à n'importe quel prix. Le jeu d'Échecs est aussi un jeu de patience.

Et le duel Alekseenko - Vachier-Lagrave s'achève par le partage des points. C'est un échec perpétuel donné par Alekseenko qui en est la cause.

Le coup de Dame de Hao, 25. ... Dd7 - e6, semble poser quelques problèmes à Nepomniachtchi. Mais l'ordinateur considère que la position est à peu près égale.

Alekseenko se trouve maintenant en crise de temps, mais Vachier-Lagrave ne se laisse pas irriter pour autant et prend son temps pour jouer son 23ème coup.

Giri a toujours l'avantage sur Caruana, bien que la colonne "a" vient de s'entrouvrir au bénéficie de ce dernier. Et Caruana n'a toujours pas roqué.

Et Alekseenko n'en finit pas de réfléchir à son 18ème coup : 35 minutes! Il est vrai que la position est pour le moins complexe. Mais il vient de jouer à l'instant 18. Cd4 - e6. Et Vachier-Lagrave, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire trouve le coup proposé par l'ordinateur : 18 ... Dd8 - c8. Et Alekseenko s'achemine inexorablement vers une nouvelle crise de temps (Zeitnot).

Giri est maintenant un peu mieux que Caruana, mais rien n'est joué. Affaire à suivre. Et voilà une poussée de pion intempestive de la part de Caruana : 15. ... g5 - g4.

Et Alekseenko en est déjà à sa 31ème minute de réflexion rien que pour jouer son 18ème coup!

Hao a procédé à des échanges, mais "Nepo" maintient tout de même son léger avantage. Son cavalier placé en f5 ne sera pas aisé à déloger. En règle générale, les échanges de pièces facilitent la tâche du joueur qui est sur la défensive. Toutefois, dans le cas présent, toutes les pièces de Nepomniachtchi sont mieux placées que celles de Hao. Dès lors, le verdict de l'ordinateur (avantage aux blancs) est amplement justifié. Mais un avantage dû à la position des pièces est moins durable que celui conféré par une meilleure structure de pions. La structure de pions, c'est, ni plus ni moins, la colonne vertébrale de la position. C'est comme chez l'humain : c'est elle qui tient tout ou presque tout!

La partie Alekseenko - Vachier-Lagrave risque de s'envenimer. L'ordinateur mentionne "equal" mais les apparences sont trompeuses. Nous verrons bien lequel des deux joueurs est le plus rompu aux subtilités de la Variante Najdorf de la Défense Sicilienne, qui fut aussi la favorite d'un certain Robert-James (Bobby) Fischer!

Grischuk - Ding : rien de spécial à signaler sinon que Ding bénéficie, à première vue, d'une position plus dynamique que celle de son adversaire.

Décidément, ce Nepomniachtchi est un joueur fort imaginatif et dangereux : 20. Dd3 - h3! À la fois efficace et esthétique! Et "Nepo" a pris un petit avantage sur Hao. Et maintenant : 21. h4 - h5! Le Russe semble être dans son élément.

Alekseenko a un petit avantage sur Vachier-Lagrave. À l'instar des autres échiquiers, considérant que l'avantage du trait (un coup d'avance pour les blancs) peut se maintenir jusqu'au dixième voire au quinzième coup, les joueurs qui ont les blancs ont tous une position un peu meilleure. Mais rien n'est dit ; les parties n'en sont qu'à leur début.

Et "Nepo" se lâche : 13. h2 - h4. Au risque de me répéter : ces attaques de flanc ont et auront toujours le don d'impressionner et de troubler l'adversaire.

Grischuk - Ding : Allez, on y va pour une Partie Espagnole (Ruy Lopez) tout à fait classique et solide aussi.

Giri - Caruana : On pouvait s'attendre à du solide, du prudent, et on n'est pas déçu. Mais, petit à petit, la partie semble s'animer. Giri a effectué le grand roque alors que Caruana n'a encore pas roqué du tout.

Vachier-Lagrave joue "sa" Najdorf contre Alekseenko, lequel s'est toutefois en toute légitimité faut-il bien le dire soustrait aux grandes lignes classiques habituelles. Mais Maxime s'y sent comme un poisson dans l'eau.

Hao joue la Défense Russe, et précisément contre le Russe Nepomniachtchi. Une ligne classique, sans surprises. Le fait de jouer contre un joueur russe la vénérable Défense Russe revêt bien entendu aussi un aspect psychologique. Le jeu d'Échecs, ce n'est pas que de la théorie et de la technique.

Départ!

Elle débutera à 12 heures précises!

Résultats de cette 5ème ronde :

Giri - Caruana 1/2 - 1/2

Grischuk - Ding : 1/2 - 1/2

Alekseenko - Vachier-Lagrave : 1/2 - 1/2

Nepomniachtchi - Hao : 1 - 0


 

4ème ronde (21.03.2020)

Caruana - Nepomniachtchi : 1/2 - 1/2 !

"Nepo" tente encore de jouer pour le gain de cette partie. Mais Caruana reste vigilant.

Et ce n'est qu'à présent, en finale, que la majorité de pions de l'aile dame de "Nepo" commence enfin à se mettre en mouvement. Toutefois, la position semble encore égale, mais avec un léger plus pour Nepomnachtchi. C'est, si vous me passez l'expression, au tour de Caruana de se défendre. Mais il est tout à fait possible que cette partie se solde également par le partage des points.

Hao - Alekseenko : là aussi, partage des points!

Ding - Giri : partie nulle (remis/draw)!

Et la partie Vachier-Lagrave - Grischuk se solde par une "nulle"!

Vachier-Lagrave, dans cette finale de tours, a perdu tout l'avantage qu'il avait acquis. Probablement que cette partie se terminera par la nullité (partage des points). Mais pour autant que Grischuk, en crise de temps, continue de trouver les coups justes...

Ding - Giri : on s'achemine gentiment mais sûrement vers un partage des points.

"Nepo" veut s'en sortir! Toutefois, Caruana conserve encore l'avantage.

Et Vachier-Lagrave a pris l'avantage sur Grischuk! Ce dernier n'a pratiquement plus de temps à disposition pour jouer ses coups restants... Une nouvelle crise de temps à son actif. Et Grischuk, en virtuose accompli, répond pratiquement instantanément à chaque coup de Maxime. Rien de plus difficile que les finales de tours...

Hao - Alekseenko : Hao est un tout petit peu mieux...

Entre temps, au 29ème coup, Caruana est "much better" face à Nepomniachtchi. Et toujours ce pion blanc en d5 qui menace d'avancer, avec effet décisif. Dès maintenant, "Nepo" est pratiquement confiné en défense. Sa situation pourrait s'améliorer s'il pouvait profiter de sa majorité de pions à l'aile dame. Mais ce n'est pas chose aisée de concrétiser une telle idée. Et du point de vue temps (à la pendule), Nepomniachtchi accuse un retard de 20 minutes par rapport à Caruana.

Et Grischuk est une nouvelle fois en Zeitnot! Mais comme le disait le regretté enfant prodige GM Samuel Reshewsky : "Lorsqu'on se retrouve en crise de temps (Zeitnot), c'est souvent l'adversaire qui devient nerveux."

Nepomniachtchi produit mille efforts afin d'empêcher le pion blanc d5 d'avancer. Caruana bénéficie maintenant de l'avantage : "slightly better".

Et la partie Caruana - Nepomniachtchi a conservé tout son "venin". Caruana dispose d'un pion qui menace d'avancer. Nous avons ici l'exemple d'un pion isolé qui peut devenir dangereux pour les noirs. De plus, "Nepo" doit s'occuper de la sécurité de son Roi (cf. le pion blanc terrifiant en h6), bien davantage menacé que celui de Caruana. Vu ce qui précède, les blancs sont tout de même un peu mieux, malgré le verdict de l'ordinateur : "equal".

Leur partie en est au 22ème coup, et Grischuk ne dispose plus que de 14 minutes (+ suppléments) pour effectuer les coups restants jusqu'au contrôle du temps qui aura lieu après le 40ème coup. Mais Grischuk est un habitué du Zeitnot. Parfois, une crise de temps peut avoir des effets "funestes". Lorsque l'on doit jouer trop rapidement les coups restants, la probabilité de commettre des erreurs est beaucoup plus grande. Entre-temps, cette partie Vachier-Lagrave - Grischuk a évolué vers l'égalité parfaite. Ce sera difficile pour l'un des deux protagonistes d'empocher la totalité de l'enjeu. Affaire à suivre.

Hao - Alekseenko : pour le moment, c'est l'égalité parfaite! Affaire à suivre.

Et Grischuk, décidément, n'en finit pas de réfléchir. Il en est toujours à son 18ème coup et il a déjà dépensé plus de 50 minutes de son temps de réflexion, et uniquement pour ce 18ème coup!

Entre-temps, Giri s'est débarrassé de son pion isolé en d5, qui est protégé par le pion c6. Mais maintenant, c'est ce pion c6 qui est sujet aux attaques des pièces lourdes blanches de Hao. Décidément, on n'a pas une minute de répit, surtout avec les pièces noires... Ce temps d'avance dont bénéficient d'entrée les blancs jouent un grand rôle à un si haut niveau. Raison aussi pour laquelle les adversaires s'affrontent deux fois afin que chacun d'eux puisse bénéficier de cet avantage du trait que procure le fait d'avoir les blancs.

Après une heure de jeu, la "parité" règne sur les quatre échiquiers. Donc, encore rien de notable à signaler.

Par 21. ... e7 - e6, "Nepo" veut maintenant "pulvériser" (démolir) le centre blanc... L'ex-Champion du Monde GM Boris Spassky trouve que la défense Grünfeld laisse trop de liberté au centre pour les blancs. Toutefois, les ouvertures, à l'instar de beaucoup d'autres choses, sont une question de goût. Un certain temps, certaines d'entre elles sont à la mode, puis elles ne le sont plus... Rien de nouveau sous le soleil.

Caruana est un peu mieux contre Nepomniachtchi. C'est souvent le cas dans la défense Grünfeld : les blancs sont un peu mieux. Aux noirs de trouver les ressources pour "égaliser" ou pour obtenir un contrat-jeu adéquat.

Et Ding a pris un léger avantage sur Giri. L'ordinateur, dans ses "calculs" prend certainement en compte le fait que Giri a un pion isolé en d5... Le pion isolé ne peut pas être soutenu par un autre pion, et c'est carrément une ou plusieurs pièces qu'il faut mobiliser pour le défendre. Le pion isolé est décidément une arme à double tranchant, ou il meurt, ou il tue! On ne les aime pas trop, ces pions isolés. Si on était dans le domaine du patinage artistique, il serait immédiatement mal noté.

Et Grischuk réfléchit depuis plus de 15 minutes à son 18ème coup. Les Dames ne sont plus sur l'échiquier et des deux côtés la structure des pions est quelque peu "abîmée". L'ordinateur indique "equal" mais les noirs semblent tout de même être un peu mieux. Hypothèse : à part les Rois (bien entendu) et les pions on ôte toutes les pièces de l'échiquier. Et l'on constate alors aisément que les noirs disposent d'une bien meilleure finale de pions, vu notamment que le pion isolé en e5 serait rapidement capturé par le Roi noir... Mais attendons maintenant la suite!

Ding et Giri jouent de manière solide : safety first!

Vachier-Lagrave et Grischuk ont bien répété leur vocabulaire car ils jouent la variante Berlinoise de la Partie Espagnole à une vitesse folle.

Hao et Alekseenko, eux, privilégient la solidité et la prudence.

Et nous retrouvons, toutefois sous sa forme "originelle", la variante d'échange de la Défense Grünfeld dans la partie Caruana - Nepomniachtchi. Beau combat en perspective! Dans la défense Grünfeld, les blancs disposent toujours d'un centre de pions impressionnant. Les noirs disposent de moyens "éprouvés" pour le combattre, mais en réalité ce n'est pas aussi simple que cela.

.. et c'est parti!

De beaux et d'intenses duels nous attendent aujourd'hui! Début des "hostilités" : à 12 heures précises.

En dépit de son 8ème rang au classement général provisoire, Alekseenko constitue à la fois la révélation ainsi que l'agréable et "rafraîchissante" surprise de ce Tournoi des Candidats 2020. Sa performance de choix contre Nepomniachtchi ne doit avoir laissé personne indifférent. Hao sait donc, d'ores et déjà, à quoi il pourra s'attendre. Un homme averti en vaut deux! Quant au duel Caruana - Nepomniachtchi, il risque d'être corsé.

Résultats de cette 4ème ronde :

Caruana -  Nepomniachtchi 1/2 - 1/2

Hao - Alekseenko : 1/2 - 1/2

Vachier-Lagrave - Grischuk : 1/2 - 1/2

Ding - Giri : 1/2 - 1/2


 

3ème ronde (19.03.2020)

Demain : jour de repos! ... à samedi, 21 mars!

Ding vient de gagner sa toute première partie dans ce tournoi en s'imposant contre Caruana!

Et ladite partie Grischuk se solde finalement par le partage des points.

Grischuk - Hao : Grischuk a maintenant accru son avantage. Comme on pouvait le supposer, Grischuk est décidé à gagner cette partie. Mais il lui faut encore lutter car Hao se défend fort bien.

Et la partie Alekseenko - Nepomniachtchi s'est soldée par un match nul! Alekseenko a finalement bénéficié d'un échec perpétuel. Eh bien, quelle dramatique fin de partie!

Nepomniachtchi a repris l'avantage sur Alekseenko. L'avantage change souvent de camp. Mais Alekseenko a fini par se retrouver en Zeitnot (crise de temps). Ce sera bien difficile pour lui de s'en sortir... Mais, allons, luttons jusqu'au bout!

Vachier-Lagrave vient d'annuler contre Giri! Une bonne affaire pour Maxime!

Et maintenant c'est Alekseenko qui a pris l'avantage sur Nepomniachtchi.

Et Giri, avec les blancs, maintient son léger avantage face à Vachier-Lagrave. À un tel niveau de jeu, où l'élite mondiale des Échecs se livre à de rudes batailles, l'avantage du trait (coup d'avance pour les blancs) n'est de loin pas anodin.

Grischuk - Hao, là on est arrivé en finale. Grischuk bénéficie d'un léger avantage car il dispose de la paire de fous, et Hao doit déjà se faire quelques soucis pour son pion isolé en d5. Il semble clair que Grischuk va tout mettre en oeuvre pour remporter la totalité de l'enjeu.

Et "Nepo" semble prendre quelque peu l'ascendant sur Alekseenko. De plus, ce dernier n'a plus beaucoup de temps à disposition pour jouer les coups restants.

Et Ding se bat toujours à fond pour tenter de remporter une victoire aux dépens de Caruana. Mais Ding dépense beaucoup trop de son temps de réflexion! Allez, vapeur!

Eh bien voilà une menace de mat en h2 : Hao vient de jouer 17. ... De7 x e5. Et Grischuk a déjà réfléchi pendant 14 minutes pour parer cette menace "létale". Une menace de mat a toujours un certain effet psychologique sur l'adversaire.

Ding voudra bien jouer un peu plus vite afin de ne pas arriver en Zeitnot (crise de temps). "À la pendule", Ding est effectivement très en retard par rapport à Caruna, qui a joué beaucoup plus vite.

Nepomniachtchi semble bénéficier d'un petit avantage face à son compatriote Alekseenko. Fort intéressante en tout cas, leur partie!

Ding maintient son avantage mais le développement de ses pièces n'est encore pas achevé ; son Fou-Roi se trouve encore en f1.

Et Giri a roqué et bénéficie maintenant d'un léger avantage sur Vachier-Lagrave.

Et Ding a pris l'avantage sur Caruana. Mais, comme toujours dans une partie d'échecs, rien n'est encore dit! Rien n'est plus dangereux qu'un fauve blessé!

Pour l'instant Giri et Vachier-Lagrave font jeu égal. Giri n'a encore pas roqué, et devra tôt ou tard penser à mettre son Roi à l'abri, ce qui coûte "un temps" et qui permettra à Vachier-Lagrave d'accroître son contre-jeu.

Caruana vient de jouer le coup à la fois agressif et thématique 11. ... c6 - c5. Mais Ding bénéficie toujours d'un petit avantage mais la partie devient compliquée. Et Ding réfléchit à nouveau...

Et Ding réfléchit toujours à son 10ème coup : 15 minutes!

Comme l'on pouvait s'attendre, puisque parfaitement conforme à la variante d'échange de la Défense Grünfeld, Giri dispose maintenant d'un impressionnant centre de pions...

Ding et Caruana s'essaient déjà aux complications dans leur variante Slave du Gambit de la Dame. Ding semble déjà bénéficier d'un léger avantage. En tout cas, après ses deux défaites, Ding joue pour le gain. Après 9. ... e6 - e5 (coup de pion libérateur typique dans cette variante) joué par Caruana, Ding s'est enfoncé dans la réflexion : dix minutes déjà qu'il réfléchit à son coup.

Hao joue la vénérable défense Russe contre Grischuk. Toutefois en s'abstenant à tort ou à raison de tenter le Gambit Cochrane 4. Ce5 x f7. Il lui a préféré le repli "classique" 4. Ce5 - f3, ce qui est manifestement plus sûr et peut-être plus sage aussi.

Alekseenko et Nepomniachtchi n'y vont pas de main morte non plus : une Française Winawer! Alekseenko ose-t-il jouer l'agressif 7. Dd1 - g4? Eh bien non : il a opté pour 7. h2 - h4. Ces "fameux" coups de pion du bord (aussi a2 - a4, et, pour les noirs, h7 - h5 et a7 - a5) ont toujours eu le don d'impressionner ou de troubler l'adversaire...

Giri et Vachier-Lagrave ont la variante d'échange de la Défense Grünfeld sur l'échiquier : partie compliquée en vue.

... 12:00 : et c'est parti!

Résultats de cette 3ème ronde :

Ding - Caruana  : 1 - 0

Giri - Vachier-Lagrave : 1/2 - 1/2

Grischuk - Hao : 1/2 - 1/2

Alekseenko - Nepomniachtchi : 1/2 - 1/2


 

2ème ronde (18.03.2020)

À demain, pour la 3ème ronde!

Finalement, le duel Hao - Giri s'achève par le partage des points!

Cette ultime partie est toujours en cours. Giri se défend au mieux.

Et Hao a pris l'avantage en fin de partie : "much better". Et il bénéficie même d'un pion de plus! Et il peut envisager de remporter la totalité de l'enjeu. Mais ce n'est pas chose simple car le "coefficient" de nullité est élevé en finale de partie, surtout en présence des (quatre) tours.

Et il ne reste plus qu'une seule partie en cours : Hao - Giri. Et dans laquelle "rien n'est encore fait".

Vachier vient de l'emporter face à Ding!

Et Caruana vient de gagner contre Alekseenko. Et ce dernier n'a pas démérité.

Vachier-Lagrave "souffre le martyre" car Ding se bat comme un lion et ne se laisse pas abattre.

Et la partie Nepomniachtchi - Grischuk se termine par le partage des points. Grischuk n'a pas été en mesure de passer l'épaule. Coriace, "Nepo"!!

Dans la partie Caruana - Alekseenko, le Russe a trois pions en compensation de la pièce mineure manquante. Toutefois Caruana bénéficie toujours de l'avantage.

Vachier-Lagrave vient de trouver le coup proposé par l'ordinateur : 25. b2 - b4! Mais Ding résiste...

17. ... Te6 - e4! : Il n'a pas froid aux yeux, Alekseenko! Caruana a certes l'avantage, mais la partie n'est encore pas gagnée pour autant. Et l'audace paie : Caruana n'a en effet pas trouvé la meilleure réplique proposée par l'ordinateur.

Caruana semble prendre quelque peu l'ascendant sur Alekseenko, mais rien n'est dit pour le moment, et le jeune GM russe est un "dur à cuire", difficile à battre.

Ding a décidé de réagir vigoureusement : 19. ... g7 - g5! L'attaque est la meilleure défense! Il ne veut pas se laisser étouffer par Vachier-Lagrave.

Et maintenant Vachier-Lagrave a pris l'avantage sur Ding, bien que rien de vraiment concret ou de tangible ne soit à signaler pour le moment.

Après bientôt une heure de jeu, la "parité" règne sur tous les échiquiers, et Alekseenko tient le choc face à Caruana.

Vachier-Lagrave est un peu mieux face à Ding. Il ne s'agit que d'un avantage théorique. À présent, la "prise en passant" 15. d5 x c6 e.p. ne serait pas forcément avantageuse pour les blancs. Et à juste titre Maxime y renonce.

Et après une demi-heure de jeu, l'égalité parfaite règne sur tous les échiquiers... Dans le domaine de la course cycliste sur piste ou sur route, chacun attend de l'autre qu'il lance le sprint... Et là, chacun des joueurs semble attendre que son adversaire commence par entreprendre quelque chose de concret. Ce qui est difficile aux échecs : c'est créer quelque chose de rien! Et surtout à un tel niveau. En effet, dans un tournoi qui regroupe les meilleurs joueurs du monde, les erreurs flagrantes ou grossières sont pratiquement inexistantes.

Il faut s'attendre à de longues parties car tous les joueurs ne semblent pas vouloir prendre trop de risques afin de ne pas perdre trop vite. La patience et les nerfs des protagonistes sont mis à rude épreuve.

Hao - Giri : Et déjà le jeune prodige chinois semble être dans son élément, mais Giri maîtrise.

Caruana - Alekseenko : Ce ne sera pas une promenade de santé pour le favori du tournoi!

Et pour Vachier-Lagrave et Ding, une entrée en matière prudente, éprouvée, solide et sûre...

Partie Nepomniachtchi - Grischuk : Sur 1. e2 - e4, Grischuk en est déjà à sa sixième minute de réflexion pour jouer son premier coup avec les noirs! La tension, palpable, est à son comble!

... et c'est parti!

Résultats de cette 2ème ronde :

Caruana - Alekseenko : 1 - 0

Nepomniachtchi - Grischuk : 1/2 - 1/2

Hao - Giri : 1/2 - 1/2

Vachier-Lagrave - Ding : 1 - 0


 

1ère ronde (17.03.2020)

À demain pour la 2ème ronde!

Et Nepomniachtchi remporte aussi sa partie contre Giri! 

Grischuk et Alenkseenko ont finalement partagé les points!

Et à présent, Hao a pris nettement l'avantage sur Ding! Pas mal du tout, 41. ... Tg6 - g4! Il y va fort, Hao! Et Hao a aussi fini par gagner. Superbe démonstration de sa part. BRAVO!

Et la partie Vachier-Lagrave - Caruana vient de s'achever par le partage des points. Une bonne entrée en matière pour notre voisin et ami français face à l'un des prétendants à la victoire finale.

Maintenant Nepomniachtchi bénéficie d'une position "gagnante" (avantage décisif) contre Giri.

Entre-temps, Hao, Nepomniachtchi et Grischuk ont acquis un net avantage ("much better"). Et le plus dur consiste à concrétiser un avantage lorsque l'on joue une partie d'échecs. Il s'agit d'être endurant, résistant et avoir de bons nerfs. Au fur et à mesure que la partie avance, la fatigue se fera sentir... Il n'y a de plus grand ennemi que la fatigue!

Déjà plus de trois heures de jeu, et rien n'est encore "fait". Et Maxime Vachier-Lagrave, avec les blancs, lutte "corps et âme" pour l'égalité contre Fabiano Caruana...

Quant au duel entre les deux chinois, Liren Ding et Hao Wang, il semble s'acheminer sûrement mais gentiment vers le havre de la paix... Mais après (seulement) deux heures de jeu, tout est encore ouvert et possible!

Et Ian Nepomniachtchi vient de reprendre l'avantage... Décidément, c'est un peu comme à la bourse!

Entre-temps, Giri Anish a pris l'avantage. Dans la compétition échiquéenne, l'avantage change souvent de camp.

Dans le duel russe Alexander Grischuk - Kirill Alekseenko, Grischuk est un peu mieux, mais encore rien n'est dit...

Les joueurs d'échecs sont de vrais teignes : pas facile de conserver ou d'augmenter un quelconque avantage!

Entre-temps, les choses se sont calmées, et l'égalité est rétablie dans les quatre parties.

Et maintenant, Fabiano Caruana, très dynamique, bénéficie d'une meilleure position dans son duel contre le français Maxime Vachier-Lagrave.

Après une heure de jeu, toutes les parties sont encore en cours, ce qui après tout est normal dans un tournoi d'un tel niveau qui regroupe les meilleurs joueurs d'échecs du monde, mis à part Magnus Carlsen, tenant du titre mondial.

Et Anish Giri renonce à (re)gagner "la qualité" et, sur échec, joue son Roi en f1... Duel fou, mais il n'est encore de loin pas garanti que l'un des deux joueurs puisse empocher la totalité de l'enjeu.

... mais Anish Giri garde son sang-froid! Toutefois, Ian Nepomniachtchi garde encore un petit avantage.

Dans les autres parties, la lutte se poursuit. Aucun des protagonistes ne bénéficiant d'un quelconque avantage.

Et Ian Nepomniachtchi trouve effectivement le coup proposé par l'ordinateur : 13. ... Ff8-b4 ! Il faut le faire. Bravo! Et Ian semble être dans son élément... Affaire à suivre!

Après une demi-heure de jeu, Ian Nepomniachtchi est "much better" contre Anish Giri. Mais pour garder l'avantage, il devrait trouver le coup proposé par l'ordinateur... Et ce n'est pas chose évidente... car le GM russe est à sa 17ème minute de réflexion. Quant à Maxime Vachier-Lagrave, il fait pour le moment jeu égal avec Fabiano Caruana, le favori de ce tournoi.

... elle débutera ce mardi 17 mars 2020 à 12 heures 00!

Résultats de cette 1ère ronde :

Vachier-Lagrave - Caruana : 1/2 - 1/2

Ding - Hao : 0 - 1

Giri - Nepomniachtchi : 0 - 1

Grischuk - Alekseenko : 1/2 - 1/2


 

Dernières nouvelles

GM Teimour Radjabov a finalement renoncé à participer à ce Tournoi des Candidats 2020! Et, en vertu des termes du règlement y afférent, c'est le français GM Maxime Vachier-Lagrave qui le remplace. Rappelons que ledit tournoi débutera le 15 ct.

 

*******

Préambule

Le processus de sélection instauré puis remanié à moult reprises par la FIDE (Fédération Internationale Des Échecs) en vue de désigner le challenger pour affronter le champion du monde en titre GM Magnus Carlsen parviendra à son point culminant lors du Tournoi des candidats qui se déroulera à IEKATERINBOURG en Russie (Sibérie occidentale), du 15 mars au 5 avril 2020.

Introduction

Que ce soit dans la vie professionnelle, dans la vie politique ainsi que dans le sport en général, beaucoup de candidats ou prétendants luttent pour accéder à une position en vue, ou pour devenir Président de leur Pays, ou encore pour devenir Champion du Monde dans leur discipline sportive de prédilection.

Depuis quelques années, la compétition échiquéenne est considérée comme un sport à part entière. Dans certaines compétitions, les joueurs doivent même se soumettre au contrôle anti-dopage.

Dans tous les sports, qu'ils soient collectifs ou individuels, la course à la "Couronne mondiale" est réglementée de fond en comble. Et ladite course pour devenir Champion du monde des Échecs n'y échappe bien sûr pas.

Autrefois, les champions du monde se permettaient même quelques caprices en choisissant "soigneusement" eux-mêmes leur challenger. Entre-temps, toutefois, la FIDE a pris les choses en main en mettant sur pied un système de qualification ou de sélection dont le mérite est d'être à la fois clair et équitable pour tout le monde.

Pour pouvoir accéder au Tournoi des candidats, l'une des conditions requises consiste à être un Grand-Maître de tout premier plan, soit de figurer dans les vingt meilleurs joueurs mondiaux. Le "rating" ELO desdits candidats s'élève à au moins 2700 points. L'actuel tenant du titre mondial, le GM Magnus Carlsen, en est déjà à plus de 2800 points ELO! En comparaison, un "bon joueur" de club se situe dans une fourchette de 1500 à 1800 points ELO. Il n'y a donc pas photo. Et c'est le moins que l'on puisse dire.

Pour information, la Suisse a déjà eu le privilège d'organiser un Tournoi des candidats. Il s'est déroulé en 1953 à Neuhausen am Rheinfall (Canton de Schaffhouse). Et il a été remporté par le célébrissime GM Wassili Smyslov, qui devint Champion du Monde par la suite. L'un des participants d'alors, le GM Yuri Averbach, vient d'ailleurs de fêter ses 98 ans!

Tournoi des candidats 2020

Et maintenant, il ne nous reste plus qu'à patienter un peu jusqu'à ce que les huit candidats ou prétendants s'affrontent en quatorze doubles rondes. En effet, pour des raisons d'équité, chaque joueur joue sept parties avec les pièces blanches ainsi que sept avec les pièces noires. Chaque partie gagnée donne droit à 1 point. Et chaque partie nulle donne encore droit à un 1/2 point. Et chaque partie perdue n'a droit à rien, soit à 0 point. Et le joueur qui a récolté le plus grand nombre de points remporte le Tournoi des candidats, avec, à la clé, le droit de défier le GM Magnus Carlsen, probablement vers la fin de l'année, pour la conquête de la Couronne mondiale.

Les rondes seront commentées par moi-même, de manière à la fois totalement indépendante et impartiale.

 

Retour sur Home

→ Le jeu d'échecs




                                                                          

                                                                       

© by Marcel Gottofrey 2019 - 2020 - All rights reserved

Nach oben